Part of:

Webinaire: Un dialogue public - privé: comment travailler ensemble pour combattre le COVID-19 en Afrique?

Quand:   -
Fuseau horaire: UTC+02:00

 

Les systèmes de santé consistent en toutes les personnes et actions dont l’intention principale est l’amélioration de la santé – qu’ils soient publics ou privés. Ils peuvent être intégrés et centralisés, mais souvent ce n’est pas le cas. Historiquement, une attention limitée a été portée aux produits et services fournis par le secteur privé de la santé, à leur qualité (ex. leur sécurité, leur pertinence et leur efficacité) ou à leur couts (qui souvent sont payés directement par les utilisateurs).

Si les pays veulent atteindre leurs objectifs de santé, ils doivent exploiter toutes les ressources disponibles pour réaliser et maintenir ces objectifs, et non pas seulement la partie sur laquelle le secteur public a le contrôle. Conscient de cette nécessité de changement, l’OMS a développé un programme de travail pour soutenir les pays à s’engager avec le secteur privé au service de leurs objectifs de santé nationaux.

En 2019, l’OMS a réuni un Groupe Consultatif sur la Gouvernance du Secteur Privé pour la Couverture Maladie Universelle pour agir en tant qu’instance consultative auprès de l’OMS au sujet du développement et de la mise en œuvre d’arrangements règlementaires et de gouvernance pour diriger le secteur privé des prestations de soins de santé vers la réalisation de la CSU. Le groupe a rédigé une « Feuille de Route sur l’Engagement du Secteur Privé » qui supporte une nouvelle manière de gouverner les systèmes de santé.

La pandémie de COVID-19 a déclenché une augmentation de la demande pour des soins de santé dans les pays impactés. Pour y répondre, tous les acteurs des systèmes de santé – dans les secteurs publics et privés -  doivent être mobilisés. Engager le secteur privé durant la pandémie est critique car : (i) dans de nombreux pays à revenu faible ou intermédiaire, le secteur privé de la santé fournit une significante proportion de services et de produits de santé ; (ii) il possède et gère des ressources qui peuvent contribuer à augmenter les capacités de réponse à la pandémie ; (iii) les activités de ce secteur doivent être alignées avec les efforts nationaux de réponse à l’urgence sanitaire.

Dans ce contexte, l’OMS a accéléré son travail sur l’engagement avec le secteur privé afin de soutenir les pays dans leurs efforts pour amener le secteur privé dans la réponse au COVID-19. Un Plan d’Actiona été développé afin de créer une réponse unique, unifiée et cohérente à la pandémie de COVID-19 en intégrant les secteurs publics et privés. Ce Plan d’Action est maintenant accompagné d’une analyse des six défis politiques auxquels les pays à bas ou moyen revenu font face dans leurs efforts pour faciliter l’implication du secteur privé de la santé dans la réponse au COVID-19.

Samedi 16 May 2020, de 16:00 à 17:30 (EAT), le webinaire (en anglais) « un dialogue public-privé : comment travailler ensemble pour combattre le COVID-19 en Afrique ? »  abordera comment ce Plan d’Action et les défis politiques identifiés se déroulent en Afrique. Ce webinaire inclut des interventions de Dr Matshidiso Moeti (OMS Directeur Régional Afrique), M. David Clarke (OMS HGF), Dr Amit N. Thakker (President Fédération Africaine pour la Santé) et Dr. Parfait Uwaliraye (Directeur Planification, Financements de la Santé et Système d'Information, Ministère de la Santé, Rwanda). 

Commentaires:

Pour ajouter des commentaires, prière de signer ou de se logger