Part of:

Engager le secteur privé dans la réponse au COVID-19

La pandémie de COVID-19 a entrainé une augmentation dans la demande pour des soins de santé dans tous les pays affectés. Pour répondre à cela, tous les acteurs des systèmes de santé – dans le secteur public et le secteur privé de la santé – doivent être mobilisés. Une large variété de prestataires de santé privés existe dans les systèmes de santé, depuis les grands hôpitaux aux praticiens individuels, et ils peuvent offrir des moyens supplémentaires pour répondre à la pandémie.

En réponse au COVID-19, l’OMS appelle tous les gouvernements à adopter une approche pangouvernementale intégrant l’ensemble de la société dans leurs efforts, en coordonnant la réponse des acteurs du secteur privé et de la société civile.

Ce site offre des informations en temps réel et factuelle, visant à soutenir les pays à améliorer leur engagement avec le secteur privé dans leur réponse au COVID-19 et à construire des systèmes de santé solides après le COVID-19.

Lire plus

Puiser dans les ressources et capacités du secteur privé est critique car dans de nombreux pays à revenu faible ou intermédiaire, le secteur privé de la santé fournit une significante proportion de services et de produits de santé. C’est essentiel pour les gouvernements d’engager le secteur privé de la santé pendant la pandémie, et ce pour de nombreuses raisons :

  • Le secteur privé de la santé possède et gère des ressources qui peuvent contribuer à augmenter les capacités de réponse à la pandémie : établissements, professionnels de santé, équipements médicaux et fournitures essentielles (comme des équipements d’isolation, des ventilateurs, de l’oxygène, et des équipements de protection personnelle), et peuvent soutenir le maintien des services de santé essentiels.
  • Les activités du secteur privé de la santé doivent être alignées avec les efforts nationaux de réponse à l’urgence sanitaire. Par exemple, tous les prestataires publics et privés doivent notifier les cas de COVID-19, suivre des protocoles cliniques pour tester, isoler et traiter, et s’assurer que les barrières financières (et autres) à l’utilisation de soins sont éliminées.
  • Le défi dans de nombreux pays à revenu faible ou intermédiaire, c’est que le secteur privé et le secteur public opère dans deux sphères parallèles et séparées. De plus, le secteur privé de la santé est souvent fragmenté et désorganisé. Les ministères de la santé sont souvent mal préparés pour engager le secteur privé : ils n’ont pas le cadre nécessaire, ont accès à peu d’information de qualité, et manque d’expertise pour développer et gérer des stratégies pour influencer et collaborer avec le secteur privé.

Ce site est organisé selon le Plan d’Action : l’espace, le personnel, le matériel, les systèmes et le financement.

Base de données

Le secteur privé représente un moyen important de fournir une capacité supplémentaire afin de répondre à la pandémie de COVID-19 et d'assurer que les services de santé essentiels soient maintenus. 

L'OMS a créer une base de données regroupant les nouvelles actualités et documents décrivant comment les gouvernements et ministères de la santé approchent le secteur privé de la santé dans leurs efforts pour contrer la pandémie de COVID-19.

Actualités par pays

Call for Expression of Interest: Joint Learning Network for Universal Health Coverage Strengthening Governance of the Private Sector in Mixed Health Systems during COVID-19

New discussion documents available! Private sector engagement in COVID-19 testing, treatment and supplies

New country case studies available! Private sector engagement, COVID-19 in Rwanda and Kenya

Nouveau blog! Exploiter les partenariats public-privé pour étendre le dépistage du COVID-19 aux Philippines

Nouveau blog! Une réponse effective au COVID-19 est une réponse inclusive : le cas de l’Ouganda